Vous utilisez votre linge de lit tous les jours, ou plutôt : toutes les nuits. Il est ainsi sollicité en permanence. Pour le lavage, les principes sont comparables à ceux des vêtements normaux, toutefois on souhaite, pour le confort de sommeil nocturne, obtenir un résultat particulièrement propre. En outre, le linge de lit souffre d’autres types de salissures, ce qui implique un procédé différencié pour le lavage du linge de lit.

Lavez par lot

De la même manière que pour vos vêtements de tous les jours, vous tenez compte, pour le linge de lit, du type de textile. Certaines fibres de textiles peuvent être lavées très chaud, d’autres seulement à froid. Pour certaines, on peut utiliser un détergent universel. Parfois, vous avez besoin d’un détergent spécial lors que vous lavez le linge de lit.

En principe, vous devriez toujours laver chaque lot de linge de lit séparément. Un lot contient le drap housse, les taies d’oreiller et la housse de couette. De cette façon, les couleurs sont automatiquement présélectionnées, car un lot est, la plupart du temps, composé de différentes parties de même couleur. En outre, un lot remplit votre machine à laver exactement de sorte qu’elle puisse laver le linge de lit de manière optimale.

A quelle régularité le linge de lit est-il lavé ?

La régularité à laquelle vous devriez laver votre linge de lit dépend fortement de vous. Certaines personnes transpirent beaucoup la nuit. Elles devraient laver leur linge de lit relativement souvent, par exemple une fois par semaine. Même si vous n’avez pas tendance à transpirer beaucoup, vous produisez, lorsque les températures sont chaudes, plus de sueur que lorsqu’il fait froid. La fréquence de lavage devrait donc être plus élevée en été qu’en hiver. En règle générale, il est suffisant, pour une salissure normale, de changer le linge de lit toutes les deux ou trois semaines.
S’il devait y avoir une forte salissure ou des taches visibles, alors bien sûr on change le linge de lit immédiatement. De la même manière, le lit des invités est soumis, en ce qui concerne le fait de laver le linge de lit, à une autre régularité que votre lit personnel. Le lit des invités devrait ainsi être fraîchement fait après chaque visite.

Vous lavez votre linge coloré de cette façon-là

Afin de soigner les couleurs, les literies colorées et les draps housses devraient être lavés à la température la plus basse possible. S’il n’y a pas de salissure particulière, 40 degrés suffisent amplement. Vous atteignez ainsi une parfaite propreté et les fibres ne sont pas inutilement mises à rude épreuve lorsque vous lavez le linge de lit. Lorsqu’il y a de nettes salissures, il faut laver à 60 degrés, dans la mesure où les fibres le permettent.
Si vous souhaitez conserver le plus longtemps possible les couleurs et motifs sur votre linge de lit, vous devriez retourner les taies d’oreillers et les housses de couette sur l’envers. Tout comme le reste du linge, la literie est lavée par couleur, car le linge coloré peut toujours déteindre. Le plus important ici est de séparer le linge clair du linge foncé. Le problème du tri disparaît si vous lavez toujours un lot de linge de lit complet. Si l’absence de germes est importante pour vous, vous pouvez encore ajouter un désinfectant à la lessive dans la machine à laver.

Laver le linge de lit blanc

Concernant la température de lavage de la literie blanche, vous devez regarder les recommandations du fabricant. Celles-ci sont, la plupart du temps, écrites à l’intérieur des taies et housses ou en-dessous du drap. Etant donné qu’il n’y a aucun risque que le linge déteigne, la température de lavage ne dépend que du matériau. En théorie, des températures de 40, 60 ou aussi 95 degrés sont possibles. Les hautes températures ne sont toutefois recommandées qu’en cas de salissure importante, ou s’il y a besoin de quasiment stériliser le linge de lit, comme par exemple après une maladie infectieuse.
En plus de la lessive, on peut utiliser, pour le lavage du linge blanc, un désinfectant courant. Si vous souhaitez durablement éviter que la literie blanche ne soit recouverte d’un voile grisâtre, vous ajoutez séparément un agent blanchissant dans la machine à laver. Ou alors, vous pouvez utiliser un détergent universel sous forme de poudre lorsque vous lavez votre linge de lit blanc. Ceux-ci contiennent déjà un agent blanchissant qui agit comme désinfectant. Vous pouvez ainsi laver de façon hygiénique et en même temps protéger l’environnement, grâce au renoncement à un désinfectant courant supplémentaire.

 

Ci-dessous sont de nouveau résumées les informations de lavage en fonction de la couleur et du degré de salissure :

  • blanc/ couleur salissure normale : jusqu’à 40 degrés
  • blanc/ couleur forte salissure : jusqu’à 60 degrés
  • blanc laver sans germe à 40 degrés : ajouter désinfectant courant ou utiliser détergent universel
  • blanc laver sans germe : à 95 degrés sans ajouts
  • coloré laver sans germe à 40 degrés : ajouter un désinfectant
  • toujours trier les housses colorées par couleur et tourner sur l’envers
  • toujours faire attention aux recommandations de lavage !
Einstellungen-Bettwäsche-Waschen
Bild von: Welt.de

Laver le linge de lit après des salissures dues aux fluides corporels

Tout particulièrement avec de petits enfants, il peut arriver que le linge de lit soit sali par des selles, de l’urine ou du vomi. Vous devriez éliminer le plus vite possible les taches sur la literie qui sont dues à des fluides corporels. Plus vite vous traitez une telle tache, plus cela sera facile de la faire partir.
Afin de laver efficacement une tache, vous devez tout d’abord la frotter avec du savon au fiel et ensuite laisser la housse tremper dans de l’eau tiède pendant une bonne heure. Rincez ensuite la solution savonneuse à l’eau courante et lavez la pièce à 40 degrés à la machine. Eventuellement, vous pouvez utiliser un détergent universel ou un désinfectant courant si vous lavez du linge de lit coloré.
Si la literie est tachée de sang ou de sperme, il faut agir urgemment. Si l’on remarque la tache tout de suite, elle peut être éliminée simplement avec de l’eau et éventuellement un peu de savon. Si la salissure n’est évidente que plus tard, l’endroit concerné doit être mis à tremper dans de l’eau tiède jusqu’à ce que vous laviez le linge de lit. Lors du trempage, ajoutez un peu de lessive sur la tache. Ensuite, tout doit être rincé à l’eau froide et lavé à la machine à 40 degrés, si besoin avec ajout d’un désinfectant.
Si la literie a été souillée de vomi, vous devez tout d’abord la rincer sous la douche. Tous les gros morceaux doivent être éliminés avant de laver le linge de lit. Ensuite, vous procédez comme d’habitude : faire tremper, rincer et laver à 40 degrés.

Laver le linge de lit en fonction du matériau

Autrefois, la plupart de la literie était de coton blanc. Elle devait ainsi simplement être bouillie et ensuite blanchie, afin d’obtenir un résultat propre et sans germe. Aujourd’hui, le linge de lit est fabriqué à partir de toutes sortes de matériaux et demande ainsi de procéder de manière différenciée. Un coup d’œil sur les recommandations du fabricant cousues donne toujours un bon repère pour le processus de lavage. Ci-dessous, vous trouverez une liste de matériaux et de températures de lavage adéquates

  • Coton/ éponge/ castor : blanc jusqu’à 95 degrés, coloré jusqu’à 60 degrés
  • Satin/ maco satin : jusqu’à 40 degrés
  • Seersucker : jusqu’à 40 degrés
  • Linon: blanc jusqu’à 95 degrés, coloré jusqu’à 60 degrés
  • Jersey : coton pur jusqu’à 60 degrés, s’il y a de la soie jusqu’à 30 degrés
  • Soie : jusqu’à 30 degrés
  • Microfibre : jusqu’à 60 degrés

Laver correctement les couettes

Les literies avec un remplissage de plumes de duvet sont très sensibles en ce qui concerne leur lavage. Bien sûr, vous ne devez pas laver vous coussins et vos couvertures aussi souvent que votre linge de lit, mais, tout particulièrement pour les couettes et les duvets, un lavage régulier assure une plus longue durée de vie et un meilleur confort de sommeil.
Une règle de base affirme que les couvertures rembourrées doivent être lavées tous les quatre ans, les coussins de duvet tous les deux ans. La variante la plus simple et la plus sûre est de tout donner au pressing et de confier ce travail aux professionnels. Cependant, il est tout à fait possible de laver les couettes dans votre propre machine à laver. Ceci n’est toutefois recommandé qu’à condition que votre machine ait une capacité d’au moins six kilogrammes et que vous possédiez un sèche-linge. Vous assurez ainsi que le duvet ne soit pas abîmé et puisse intégralement sécher.
En principe, un lavage doux de 40 degrés est suffisant. Si vous voulez être sûr d’avoir éliminé tous les acariens, lavez à 60 degrés. Vous ne devriez utiliser qu’une lessive pour linge délicat. Toutes les autres peuvent détruire le duvet sensible. Cela vaut en outre la peine de rechercher de manière minutieuse, avant le lavage, d’éventuels trous ou déchirures. Si des plumes finissent dans la machine pendant le cycle de lavage, elles peuvent perturber durablement la mécanique de la machine.
En plus d’un lavage doux, le séchage du duvet est très important. A cet effet, mettez le duvet de plumes pendant 45 minutes à température moyenne dans le sèche-linge. Une fois le temps écoulé, sortez-le et secouez-le bien. Ensuite, remettez-le vingt minutes de plus dans le sèche-linge avec des boules Dryerballs ou une balle de tennis. La balle assure que les duvets collés les uns aux autres se décollent. Le cas échéant, vous devriez faire sécher le duvet durant deux ou trois intervalles de 20 minutes. Jusqu’à ce que vous soyez sûr que la couverture ou le coussin soit bien sec.

 

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lesen Sie den vorherigen Eintrag:
Trouver la tête de brosse optimale pour votre Sonicare brosse à dents sonique

De plus en plus de personnes découvrent les avantages d’une brosse à dents sonique pour effectuer un nettoyage minutieux de...

Schließen